Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy, Président de la république Né en 1955 Gouverne de 2007 à 2012 Biographie en cours . Nicolas Sárközy de Nagy-Bocsa dit Nicolas Sarkozy est né le 28 janvier 1955 à Paris 17e, il est le deuxième fils de Paul Sarkozy de Nagy-Bocsa noble hongrois exilé en...
Lire la bio

Jacques Chirac

Jacques Chirac, Président de la république Né en 1932 Gouverne de 1995 à 2007 Jacques Chirac est né le 29 novembre 1932 à Paris, il est le fils d'Abel François Chirac, administrateur de société, sa famille est originaire de la Corrèze. 1951 : Il entre à l'Institut...
Lire la bio

François Mitterrand

François Mitterrand, Président de la république Française Né en 1916 Gouverne de 1981 à 1995 Mort en 1996 François Mitterrand né le 26 octobre 1916 à Jarnac (Charente)dans une famille de fervent catholique, son père était agent de la Compagnie des chemins de fer...
Lire la bio

Valéry Giscard d’Estaing

Valery Giscard d'Estaing, Président de la république Française Né en 1926 Gouverne de 1974 à 1981 Valéry Giscard d'Estaing est né le 2 février 1926 à Coblence (Allemagne), son père occupait alors les les fonctions de Directeur des Finances du Haut Commissariat...
Lire la bio

Georges Pompidou

Georges Pompidou, Président de la république Française Né en 1911 Gouverne de 1969 à 1974 Mort en 1974 Georges Pompidou est né le 5 juillet 1911 à Montboudif (Cantal) de parents instituteurs. 1931 : Georges Pompidou est reçu à l'École normale supérieure. 1934 : Il...
Lire la bio

Léon Blum

Léon Blum, Président du gouvernement provisoire Né en 1872 gouverne du 12 déc 1946 au 16 janv 1947 Mort en 1950 Léon Blum est né le 9 avril 1872 à Paris, il est issu d'une famille de commerçants. Il fit ses études au Lycée Henri IV. 1890 : Léon Blum entre à l'École...
Lire la bio

Charles de Gaulle ou Général de Gaulle

Chef des français libre
Chef du gouvernement Provisoire
Président de la république


Né en 1890 Gouverne de 1940 à 1946 et de 1958 à 1969 Mort en 1970

Charles André Joseph Marie de Gaulle né le 22 novembre 1890 à Lille, de Henri de Gaulle professeur de français, latin et grec et Jeanne Maillot.

1908 : Charles de Gaulle après des études chez les jésuites est admis à l’école militaire de Saint-Cyr.
1912 : Charles de Gaulle est affecté au 33e Régiment d’Infanterie d’Arras, il est alors sous les ordres du colonel Philippe Pétain, qui dira de lui « Officier de réelle valeur qui donne les plus belles espérances pour l’avenir. Très intelligent, aime son métier avec passion. Digne de tous les éloges ».
1914/1915 : Il est lieutenant au début de la première guerre mondiale, blessé à Dinant le 15 août 1914, il se remet et repart au front, promu capitaine, il commande la 7eme compagnie, il est de nouveau blessé le 10 mars 1915.
1916 : Le régiment de Charles de Gaulle est encerclé dans le village de Douaumont, gravement blessé il se rend, il sera soigné, puis emprisonné, il tentera plusieurs fois de s’évader, sans succès, il sera libéré lors de l’armistice.
1919 : Il participe comme instructeur volontaire à la formation de l’armée polonaise, il passera vingt mois en Pologne.
1921 : Il épouse le 7 avril, Yvonne Vendroux, fille d’un industriel calaisien.
1921/1922 : Charles de Gaulle est professeur d’histoire à Saint-Cyr.
1922/1924 : Le capitaine Charles de Gaulle est admis à l’École Supérieure de Guerre.
1924/1938 :Charles de Gaulle publiera plusieurs ouvrages notamment, « La discorde chez l’ennemi » en 1924, « Le fil de l’épée » en 1932 et surtout « Vers l’armée de métier » en 1934, suivi de « La France et son armée » en 1938.
1925/1927 : Il est officier rédacteur du cabinet du Maréchal Pétain et conférencier à l’École de Guerre.
1927/1937 : Charles de Gaulle est successivement commandement du 19e bataillon de Chasseurs à Trèves de 1927 à 1929 avec le grade de commandant, chef des bureaux Renseignements et Opérations des troupes françaises du Levant à Beyrouth de 1929 à 1932, secrétaire général de la Défense nationale de 1932 à à 1939, il sera nommé lieutenant-colonel en 1933, puis colonel en 1937.
1927/1937 : Il est nommé commandant du 507e Régiment de chars de combat à Metz.
1939 : Lors de la déclaration de guerre il est nommé commandant par intérim de la 4e division cuirassée, il s’illustre en arrêtant les Allemands à Abbeville en mai 1940.
5 juin 1940 : Il est nommé général de brigade par intérim et Paul Reynaud alors président du conseil lui offre le poste de sous-secrétaire d’État à la Guerre.
9/17 juin 1940 : Charles de Gaulle est chargé de rassurer les Anglais, sur les intentions françaises, il revient le 16 juin 1940 porteur d’une proposition de fusion des deux pays, mais il apprend la démission de Paul Reynaud et la formation du gouvernement Pétain/Laval désireux de demander l’armistice, Le général de Gaulle prend alors la décision de résister et repart vers l’Angleterre le 17, toute la famille de Gaulle part le même jour.
18 juin 1940 : Le général de Gaulle obtient de Churchill, l’autorisation de s’adresser aux français par l’intermédiaire de la BBC, Le 18 juin 1940, vers vingt heures, devant les micros de la BBC, Charles de Gaulle lance un appel solennel à la poursuite des combats.
22 juin 1940 : Nouveau discours de Charles de Gaulle à la BBC.
28 juin 1940 : Winston Churchill reconnaît le Général de Gaulle comme le « chef des Français qui continuent la guerre »
juillet 1940 : Le général de Gaulle est condamné par contumace à la peine de mort pour trahison.
7 août 1940 : Accord des Chequers entre la Grande-Bretagne et le général de Gaulle, l’Angleterre s’engagea à sauvegarder l’intégrité de toutes les possessions françaises et à la restaurer intégralement l’indépendance et la grandeur de la France. Le gouvernement britannique s’engagea de plus à financer toutes les dépenses de la France Libre, mais De Gaulle insista pour que ces sommes soient des avances remboursables et non des dons, sommes qui furent intégralement remboursées.
Septembre 1940 : Une partie des colonies française se rallie à la France libre notamment : Tchad, Oubangui-Chari, Congo et Cameroun, Comptoirs de l’Inde, Océanie et Nouvelle-Calédonie, ainsi que Wallis et Futuna.
27 octobre 1940 : Création du Conseil de Défense de l’Empire.
8 décembre 1940 : Retrait de la nationalité française du Général de Gaulle.
24 décembre 1940 : Reconnaissance britannique du Conseil de Défense de l’Empire constitué par le général de Gaulle.
24 septembre 1941 : Institution du Comité National Français de Londres (C.N.F).
26 septembre 1941 : Reconnaissance du C.N.F. par l’URSS.
24 décembre 1941 : Nomination de Jean Moulin comme délégué du Comité National pour la zone non occupée.
5 mai 1942 : Débarquement anglais à Madagascar.
26 mai – 11 juin 1942 : Bataille de Bir-Hakeim, où la brigade française libre du Général König, sauve la 8ème armée anglaise en déroute, en détruisant de nombreux blindés ennemis, et en retardant Rommel de 12 jours, ce qui permet aux anglais de se regrouper et de battre Rommel à El-Alamein.
8 novembre 1942 : Débarquement allié en Afrique du Nord, (Opération Torch), Putsch à Alger, avec arrestation de Juin et François Darlan et neutralisation du XIXe corps d’armée vichyste par 400 résistants, Reddition d’Alger, à 17 heures, par François Darlan et Juin encerclés par les forces alliées.
27 novembre 1942 : Sabordage de la flotte de Toulon.
24 décembre 1942 : 24 décembre assassinat de l’Amiral François Darlan par le patriote Fernand Bonnier de la Chapelle.
13 janvier 1943 Arrivée de la Colonne Leclerc en Tunisie, après la conquête du Fezzan et la prise à revers de la ligne Mareth par les Forces françaises libres (FFL).
2 février 1943 : Capitulation allemande à Stalingrad.
21 février 1943 : Nomination de Jean Moulin comme délégué général du Comité National pour toute la France occupée.
27 mai 1943 : Constitution en France du Conseil National de la Résistance (CNR), regroupant les principaux mouvements de résistance, tendances politiques et syndicats, le CNR apporte son appui à de Gaulle.
30 mai 1943 : Arrivée du Général de Gaulle à Alger.
3 juin 1943 : Constitution du Comité français de la Libération nationale (CFLN), avec co-présidence de Giraud et de Gaulle.
10 juillet 1943 : Débarquement allié en Sicile.
25 juillet 1943 : Chute de Mussolini.
aout 1943 : Mort de Jean Moulin sous la torture.
8 septembre : 1943 Capitulation italienne.
8 septembre : 1943 Participation de l’armée française à la libération de la Corse.
3 juin 1944 : Le C.F.L.N. devient le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF).
6 juin 1944 : Débarquement allié en Normandie.
10 juin 1944 : Massacre d’Oradour-sur-Glane par les SS de la Division Das Reich.
14 juin 1944 : Visite du Général de Gaulle en Normandie libérée.
15 août 1944 : Débarquement franco-américain en Provence.
19 août 1944 : Déclenchement de l’insurrection de Paris.
22 août 1944 : Marche de la Division Leclerc sur Paris.
25 août 1944 : Capitulation de Dietrich von Choltitz.
vendredi 25 août 1944 : Vers 19 heures discours célèbre du général de Gaulle à l’hôtel de ville « Paris brisé, Paris outragé, mais Paris libéré… » .
26 août 1944 : Descente triomphale du Général de Gaulle, de la Place de l’Étoile à Notre-Dame de Paris.
23 novembre 1944 : Libération de Strasbourg.
16 janvier 1945 : Nationalisation des usines Renault et création de la  » Régie Renault « .
19 janvier 1945 : Procès de Robert Brasillach, Il est condamné à mort, il est exécuté le 6 février.
4 février 1945 : Conférence de Yalta, attribuant à la France une zone d’occupation en Allemagne.
26 avril 1945 : Retour de Philippe Pétain en France.
28 avril 1945 : Exécution de Mussolini par les partisans.
30 avril 1945 : Suicide de Adolf Hitler à Berlin.
8 mai 1945 : Capitulation allemande.
16 mai 1945 : Accession de la France au rang de membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.
25 mai 1945 : Création de l’UDSR (Union Démocratique et Socialiste de la Résistance) par diverses personnalités dont François Mitterrand.
16 juin 1945 : Nationalisation d’« Air France ».
23 juillet 1945 : Début du Procès du maréchal Pétain, condamné à mort, il eut sa peine commuée en détention perpétuelle le 23 août.
6 août 1945 : Bombe atomique sur Hiroshima.
2 septembre 1945 : Capitulation japonaise.
4 octobre 1945 : Création de la sécurité sociale et de l’ENA, début du procès de Pierre Laval, condamné à mort , il sera exècuté le 15 octobre.
18 octobre 1945 : Création du Commissariat à l’Énergie Atomique.
21 octobre 1945 : Référendum et élection de l’assemblée constituante, pour la première fois en France les femmes ont le droit de vote, la gauche remporte les élections.
2 décembre 1945 : Nationalisation de la Banque de France et des grandes banques.
26 décembre 1945 : Dévaluation du franc français.
20 janvier 1946 : Démission de Charles de Gaulle en désaccord avec l’assemblée constituante sur la constitution de la quatrième république, Félix Gouin le remplace.
5 mai 1946 : Référendum rejetant le premier projet de Constitution de la quatrième république.
2 juin 1946 : Élection de la seconde Assemblée Nationale Constituante.
12 juin 1946 : Félix Gouin est remplacé par Georges Bidault à la tète du gouvernement provisoire.
16 juin 1946 : Discours de Bayeux du Général de Gaulle, critiquant les institutions naissantes de la IVe république et présentant sa conception des institutions.
13 octobre 1946 : Les français adopte par Référendum la nouvelle constitution (53% oui), naissance de la Quatrième République le 27 octobre.
28 novembre 1946 : Démission de Georges Bidault, il est remplacé par Vincent Auriol.
18 décembre 1946 : Démission de Vincent Auriol, il est remplacé par Léon Blum.
20 janvier 1947 : Élection de Vincent Auriol à la présidence de la IVe République.
7 avril 1947 : Charles de Gaulle fonde le Rassemblement du Peuple Français (RPF).
1947/1953 : Après une grande victoire du RPF aux élections municipales en 1947, les élections de 1951 ne comfirme pas cette tendances et en 1953 c’est un échec cuisant .
6 mai 1953 : Charles de Gaulle dissout le RPF et se retire de la vie politique française.
23 décembre 1953 : René Coty est élu président de la république au suffrage indirect.
7 mai 1954 Défaite et capitulation française à Diên Biên Phu en Indochine.
20 juillet 1954 : Accord de paix de Genève mettant fin à la guerre en Indochine.
1 novembre 1954 : Début de la guerre d’Algérie.
Mars 1956 : La Tunisie et le Maroc accèdent à l’indépendance.
Avril 1956 : Un décret prolonge la durée initiale du service militaire de six à neuf mois par le biais du maintien sous les drapeaux ou du rappel, cela en raison de l’engagement des appelés en Algérie.
24 octobre 1956 : Enlèvement et arrestation de Ahmed Ben Bella.
19 mai 1958 : Après cinq ans de traversée du désert le général de Gaulle donne une conférence de presse ou il se met à la disposition de la France.
1 juin 1958 : Le général de Gaulle est nommé président du conseil par le président de la république René Coty, il obtient les pleins pouvoir par l’assemblée.
2 juin 1958 : Le général de Gaulle est chargée par l’assemblée d’élaborer une nouvelle Constitution.
4 juin 1958 : Discours d’Alger ou il prononce le fameux et controversé « je vous ai compris ».
4 septembre 1958 Le général de Gaulle présente la nouvelle constitution.
28 septembre 1958 : Approbation par référendum de la Constitution de la Cinquième République, avec 79.2% des voix.
1 octobre 1958 : Fondation de l’UNR parti politique soutenant le général de Gaulle et grand vainqueur des élections législative du 23 novembre.
21 décembre 1958 : Charles de Gaulle est élu président de la République et de la Communauté française au suffrage indirect.
28 décembre 1958 : Création du nouveau franc (100 anciens franc= 1 nouveau franc).
1 janvier 1959 : Entrée en vigueur du Marché commun ou CEE.
9 janvier 1959 : Première émission de « Cinq colonnes à la une » qui passera tout les vendredi sur l’unique chaine de l’époque.
janvier 1959 : Michel Debré est nommé premier ministre.
16 septembre 1959 : Le Général de Gaulle affirme le droit à l’autodétermination de l’Algérie.
15 octobre 1959 : Attentat contre François Mitterrand, qui selon Robert Pesquet affirmera avoir été mandaté par Mitterrand lui-même, François Mitterrand bénéficiera d’un non-lieu.
2 décembre 1959 : Rupture du barrage de Malpasset, Une vague de 40 mètres déferle sur la vallée à 70 km/h. Elle atteindra la ville de Fréjus en 20 minutes et fera 400 morts.
1 janvier 1960 : Entrée en vigueur du nouveau franc.
Janvier 1960 : Indépendance du Tchad et du Cameroun.
24 janvier 1960 : Semaine des barricades à Alger.
13 février 1960 : Première explosion atomique expérimentale française à Reggane dans le désert du Tanezrouf (Sahara algérien).
27 avril 1960 : Indépendance du Togo.
11 mai 1960 : inauguration du paquebot France.
20 juin 1960 Indépendance du Sénégal et du Mali.
9 juillet 1960 : Promulgation du décret autorisant le péage sur les autoroutes françaises.
août 1960 : Indépendance du Dahomey (devenu le Benin), de la Haute Volta (devenu le Burkina Faso), de la Cote d’Ivoire, du Congo, du Gabon.
Novembre/décembre 1960 : Indépendance de la Mauritanie et du Centrafrique.
9 décembre 1960 : Voyage du président Charles de Gaulle en Algérie, des émeutes sanglantes ponctuent la visite.
8 janvier 1960 : Référendum français sur l’autodétermination de l’Algérie : 75% de oui en France et 69 % en Algérie.
Février1961 : création de l’Organisation Armée Secrète (OAS) pour défendre l’Algérie française.
21 avril 1961 : Tentative de putsch des généraux à Alger, de Gaulle obtient les pleins pouvoirs.
8 septembre 1961 : Attentat manqué contre le général Charles de Gaulle à Pont-sur-Seine.
17 octobre 1961 : Massacre des algériens à Paris par la police française.
1 novembre 1961 : Ben Bella fait la grève de la faim pour obtenir le statut de.
prisonnier politique.
Janvier 1962 : Multiplication d’attentats de l’OAS en France métropolitaine.
8 février 1962 : La police française tue 8 manifestants anti-OAS métro Charonne à Paris.
13 février 1962 : Immense manifestation pour l’enterrement au Cimetière du Père Lachaise des victimes de Charonne.
7 mars 1962 : Ouverture de la Conférence d’Évian.
8 avril 1962 : Référendum sur les accords d’Évian, 90% de oui.
avril 1962 : Georges Pompidou remplace Michel Debré au poste de premier ministre.
5 juillet 1962 : Proclamation de l’indépendance de l’Algérie.
22 août 1962 : Attentat manqué du Petit Clamart contre le Général de Gaulle.
12 septembre 1962 : Le président De Gaulle annonce un référendum sur l’élection du président de la République au suffrage universel le 28 octobre, la proposition sera adopté avec 62 % de oui.
5 octobre 1962 : L’Assemblée nationale vote la censure contre le gouvernement Pompidou.
10 octobre 1962 : Dissolution de l’Assemblée nationale.
18 novembre 1962 : Lors des Élections législatives en France, les gaulliste obtiennent une victoire écrasante.
1962 : pour plus de 650 000 français d’Algérie c’est l’exode définitif, sans oublier le Massacre des Harkis.
14 janvier 1963 : Charles de Gaulle rejette la candidature du Royaume-Uni au Marché commun.
22 janvier 1963 : Signature du traité de l’Élysée entre le président français Charles de Gaulle et le chancelier de l’Allemagne fédérale Konrad Adenauer.
Juin 1963 : La flotte française de l’Atlantique se retire du commandement intégré de l’OTAN.
27 janvier 1964 : La France reconnaît la République populaire de Chine.
6 novembre 1964 : Création de la CFDT.
10 décembre 1964 : Jean-Paul Sartre refuse le prix Nobel de littérature.
11 décembre 1964 : Grève générale du service public.
19 décembre 1964 : Transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon, avec un discours émouvant d’André Malraux (Ministre de la culture).
16 juillet 1965 : Ouverture du tunnel du Mont Blanc.
1er septembre 1965 : François Mitterrand annonce sa candidature à l’élection présidentielle, suivi de Jean Lecanuet et de Charles de Gaulle.
19 décembre 1965 : Charles de Gaulle est réélu président de la République, au second tour seulement, contre François Mitterrand, avec 55% des voix.
5 janvier 1966 : Remaniement du gouvernement Pompidou, éviction de Valéry Giscard d’Estaing.
7 mars 1966 : La France se retire du commandement intégré de l’OTAN.
20 juin 1966 : Voyage de Charles de Gaulle en URSS.
5 mars 1967 : Élections législatives, courte victoire de la droite.
6 avril 1967 : Georges Pompidou est reconduit comme Premier ministre, il forme son nouveau gouvernement.
13 juillet 1967 : Création de l’ANPE.
26 juillet 1967 : Discours de Charles de Gaulle à Montréal ou il prononce la non moins célèbre phrase  » Vive le Québec libre ! ».
3 décembre 1967 : Premières transplantations du cœur, effectuée par le professeur Christian Barnard.
28 décembre 1967 : Vote de la loi Neuwirth qui autorise la fabrication et l’importation de contraceptifs, et la publicité pour la contraception.
janvier 1968 : Réalisation de l’Union douanière par les 6 pays de la CEE.
22 mars 1968 : Occupation de la tour administrative de Nanterre, suspension des cours par le doyen.
Mai 1968 : Manifestation de la gauche de la République à Denfert. La Sorbonne et la Fac de Nanterre sont occupées par les étudiants.
2 mai 1968 : Georges Pompidou part en voyage en Iran. Fermeture de Nanterre.
3 mai1968 : Les étudiants se réunissent à la Sorbonne. La police fait évacuer la Sorbonne. Le SNE-Sup et l’UNEF décident une grève illimitée.
6 mai 1968 : Premières barricades à Paris, le mouvement s’étend en province.
10 mai 1968 : Nuit des barricades au Quartier latin de Paris. La FEN appelle à une grève générale.
13 mai 1968 : Grande manifestation des étudiants et des ouvriers et de certains syndicats de la République à Denfert-Rochereau.
14 mai 1968 : Voyage du général Charles de Gaulle en Roumanie.
20 mai 1968 : Début de grandes grèves de mai-juin 1968.
22 mai 1968 : On compte 8 millions de grévistes en France.
25 mai 1968 : Négociations et accords de Grenelle, augmentation du SMIC de 35%.
27 mai1968 : Meeting au stade Charléty à Paris France : UNEF, PSU, CDFT.
28 mai 1968 : François Mitterrand réclame un gouvernement provisoire.
29 mai 1968 : Manifestation de la CGT qui demande un gouvernement populaire. De Gaulle « disparaît » à Baden-Baden où il rencontre Jacques Massu.
30 mai 1968 : Allocution du général Charles de Gaulle sur la « Chienlit », ou il dira notamment :
« Étant le détenteur de la légitimité nationale et républicaine, j’ai envisagé, depuis vingt-quatre heures, toutes les éventualités, sans exception, qui me permettraient de la maintenir « .
 » J’ai pris mes résolutions. Dans les circonstances présentes, je ne me retirerai pas. « .
 » Je ne changerai pas le Premier ministre, qui mérite l’hommage de tous. « .
« Je dissous aujourd’hui l’Assemblée nationale « .
« Je charge les préfets, devenus ou redevenus commissaires du peuple, d’empêcher la subversion à tout moment et en tous lieux « .
 » Quant aux élections législatives, elles auront lieu dans les délais prévus par la Constitution, à moins qu’on entende bâillonner le peuple français tout entier, en l’empêchant de s’exprimer en même temps qu’on l’empêche de vivre, par les mêmes moyens qu’on empêche les étudiants d’étudier, les enseignants d’enseigner, les travailleurs de travailler. Ces moyens, ce sont l’intimidation, l’intoxication et la tyrannie exercées par des groupes organisés de longue date en conséquence et par un parti qui est une entreprise totalitaire, même s’il a déjà des rivaux à cet égard « 
.
En réponse aura lieu une manifestation gaulliste sur les Champs Élysées de même ampleur que la manifestation contestatrice du 13 mai.
1er juin 1968 : Remaniement du gouvernement Pompidou.
5 juin 1968 : Début de la reprise du travail dans la fonction publique.
16 juin 1968 : Évacuation de la Sorbonne, et de l’Odéon.
23 juin 1968 : Élections législatives en France : large victoire des Gaullistes UDR et de leurs alliés.
10 juillet 1968 : Maurice Couve de Murville remplace Georges Pompidou au poste de Premier ministre.
1969 : Charles de Gaulle annonce un référendum portant sur le transfert de certains pouvoirs aux régions et la transformation du Sénat, et annonce son intention de démissionner en cas de victoire du non.
27 avril 1969 : rejet du Référendum, 53% de non, Charles de Gaulle démissionne en ces termes : « Je cesse d’exercer mes fonctions de président de la République. Cette décision prend effet aujourd’hui à midi », conformément à la constitution Alain Poher président du sénat devient président de la république par intérim.
Avril 1969 : Charles de Gaulle quitte la vie politique française et se retire à La Boisserie à Colombey-les-Deux-Églises, il n’accorde plus aucun entretien et occupe son temps à écrire ses mémoires.
15 juin 1969 : Georges Pompidou est élu Président de la République avec 58,22 % des voix.
9 novembre 1970 : Mort du général de Gaulle à la Boiserie, dans son testament il demandait :
 » Je veux être enterré à Colombey « .
 » À mes obsèques, ni présidents, ni ministres ! « .
 » Sur ma tombe : Charles de Gaulle, 1890-19… Rien d’autre « 
.
Ses souhaits seront respectés, Les officiels assisteront à une messe à notre dame, pendant son inhumation, seul sa famille et les compagnons de la libération auront le droit d’y assister.

® Général de Gaulle en 1942

Médias

Appel du 18 juin 1940

Libération de paris

Présidentielles 1965

«En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables.»

Georges Clémenceau

30/05/2016 Le nouveau site est en ligne
Il aura fallu 5 ans d’attente, mais le voila, après 13 ans l'ancien graphisme avait vécu, j'attends vos retours et commentaires, via notre page contact ou sur notre page facebook.
30/05/2016 Participez et aidez nous
 
Le site vous est utile pour votre passion, les cours, les devoirs...
Maintenir un site comme rois et présidents demande du temps, de la recherche et bien sûr un coût.
Nous avons besoin de vous pour 2 choses importantes, la participation à l'écriture et à la relecture des articles, en effet la plupart des textes présents ont 13 ans et ne sont pas exempts de fautes, coquilles et quelquefois d'erreurs car en 13 ans des découvertes historiques ont changés certains faits.
Pour devenir rédacteur les informations sont  ici : En savoir plus
Nous avons aussi besoin de moyens financiers et pour cela nous avons choisi une présence publicitaire très discrète, nous lançons donc un appel aux dons pour nous aider à développer le site et ses contenus médias.

Pin It on Pinterest

Share This