Napoléon III

Napoléon III Président de la république et Empereur des français Né en 1808 Règne en 1851 Mort en 1873 Ep Eugénie de Montijo Louis Napoléon Bonaparte Charles-Louis-Napoléon Bonaparte est le second Fils de Louis Bonaparte, frère de Napoléon Ier et roi de Hollande, et...
Lire la bio

Alphonse de Lamartine

Alphonse de Lamartine, Membre du Gouvernement provisoire de 1848 Né en 1790 Gouverne en 1848 Mort en 1869 Naissance à Mâcon, d'Alphonse-Marie-Louis de Lamartine. Il est le fils de Pierre de Lamartine et d'Alix des Roys, famille de petite noblesse. 1803 : Alphonse de...
Lire la bio

Louis-Eugène Cavaignac

Louis-Eugène Cavaignac, Chef du pouvoir exécutif Né en 1802 Gouverne en 1848 Mort en 1857 Louis-Eugène Cavaignac est né en 1802 à Paris. Louis-Eugène Cavaignac entre à l'école polytechnique en 1820, puis à l’école d'artillerie. Il fera l'essentiel de sa carrière...
Lire la bio

Louis Blanc

Louis Blanc, membre du Gouvernement provisoire de 1848 Né en 1811 Gouverne en 1848 Mort en 1882   Jean Joseph Louis Blanc est né à Madrid en 1811, son père est inspecteur général des Finances du roi Joseph Bonaparte. 1834 : Louis Blanc commence sa carrière dans...
Lire la bio

Alexandre Ledru Rollin

Alexandre Ledru Rollin Membre du Gouvernement provisoire de 1848 Né en 1807 Gouverne en 1848 Mort en 1874 Alexandre-Auguste Ledru naît à Paris en 1807, il accolera le patronyme Rollin issu de sa famille maternelle, au début de sa carrière d'avocat. Alexandre Ledru...
Lire la bio

Armand Marrast

Armand Marrast, Membre du gouvernement provisoire 1848 Né en 1801 Gouverne en 1848 Mort en 1852   Armand Marrast est né à Saint-Gaudens en 1801. Armand Marrast est journaliste et dirige le journal La Tribune, qui s'oppose à Charles X. Il est un républicain...
Lire la bio

Abolition de l’esclavage

Décret du 27 avril 1848
République française Liberté, égalité, fraternité

Au nom du Peuple Français
Le gouvernement provisoire considérant que l’esclavage est un attentat contre la dignité humaine :
qu’en détruisant le libre arbitre de l’homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir;
qu’il est une violation flagrante du dogme républicain : Liberté, Égalité, Fraternité, décrète :

Article premier. L’esclavage est entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises.

Art. 2. Le système d’engagement à temps établi au Sénégal est supprimé.

Art. 3. Les gouverneurs et commissaires généraux de la République sont chargés d’appliquer l’ensemble des mesures propres à assurer la liberté à la Martinique, à la Guadeloupe et dépendances, à l’Ile de la Réunion, à la Guyane, au Sénégal et autres établissements français de la côte occidentale d’Afrique, à l’Ile Mayotte et dépendances et en Algérie.

Art. 4. Sont amnistiés les anciens esclaves condamnés à des peines afflictives ou correctionnelles pour des faits qui, imputés à des hommes libres, n’auraient point entraîné ce châtiment. Sont rappelés les individus déportés par mesure administrative.

Art. 5. L’Assemblée Nationale règlera la quotité de l’indemnité qui devra être accordée aux Colons.

Art. 6. Les colonies purifiées de la servitude et les possessions de l’Inde seront représentées à l’Assemblée Nationale.

Art. 7. Le principe que le sol de la France affranchit l’esclave qui le touche est appliqué aux colonies et possessions de la République.

Art. 8. A l’avenir, même en pays étranger, il est interdit à tout Français de posséder, d’acheter ou de vendre des esclaves, et de participer, soit directement, soit indirectement, à tout trafic ou exploitation de ce genre. Toute infraction à ces dispositions, entraînera la perte de la qualité de citoyen français. Néanmoins, les Français qui se trouveront atteints par ces prohibitions, au moment de la promulgation du présent décret, auront un délai de trois ans pour s’y conformer. Ceux qui deviendront possesseurs d’esclaves en pays étrangers, par héritage, don ou mariage, devront, sous la même peine, les affranchir ou les aliéner dans le même délai, à partir du jour où leur possession aura commencé.

Art. 9. Le ministre de la Marine et des Colonies et le ministre de la Guerre sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret. Fait à Paris, en Conseil du Gouvernement, le 27 avril 1848.

® L’abolition de l’esclavage (1849) par François-Auguste Biard – Château de Versailles.

«Tout pouvoir est une conspiration permanente.»

Alphonse de Lamartine

30/05/2016 Le nouveau site est en ligne
Il aura fallu 5 ans d’attente, mais le voila, après 13 ans l'ancien graphisme avait vécu, j'attends vos retours et commentaires, via notre page contact ou sur notre page facebook.
30/05/2016 Participez et aidez nous
 
Le site vous est utile pour votre passion, les cours, les devoirs...
Maintenir un site comme rois et présidents demande du temps, de la recherche et bien sûr un coût.
Nous avons besoin de vous pour 2 choses importantes, la participation à l'écriture et à la relecture des articles, en effet la plupart des textes présents ont 13 ans et ne sont pas exempts de fautes, coquilles et quelquefois d'erreurs car en 13 ans des découvertes historiques ont changés certains faits.
Pour devenir rédacteur les informations sont  ici : En savoir plus
Nous avons aussi besoin de moyens financiers et pour cela nous avons choisi une présence publicitaire très discrète, nous lançons donc un appel aux dons pour nous aider à développer le site et ses contenus médias.

Pin It on Pinterest

Share This