Léon Blum

Léon Blum, Président du gouvernement provisoire Né en 1872 gouverne du 12 déc 1946 au 16 janv 1947 Mort en 1950 Léon Blum est né le 9 avril 1872 à Paris, il est issu d'une famille de commerçants. Il fit ses études au Lycée Henri IV. 1890 : Léon Blum entre à l'École...
Lire la bio

René Coty

René Coty, Président de La république Française Né en 1882 Gouverne de 1954 à 1959 Mort en 1962 20 mars 1882 : René Coty, né au Havre dans une famille d'enseignants. 1902 : Après des études de philosophie et de droit, René Coty s'inscrit au barreau du Havre. 1905 : Il...
Lire la bio

Vincent Auriol

Vincent Auriol, Président de la république Française Né en 1884 Gouverne de 1947 à 1954 Mort en 1966 Vincent Auriol est né le 27 août 1884, à Revel en Haute-Garonne. Vincent Auriol est Fils de boulanger, licencié en droit en 1905, il exerce la profession d'avocat à...
Lire la bio

Georges Bidault

Georges Bidault, Président du gouvernement provisoire Né en 1899 Gouverne du 24 juin 1946 au 28 novembre 1946 Mort en 1983 Augustin-Georges Bidault est né le 5 octobre 1899 à Moulins (Allier). Il fait ses études chez les jésuites et obtient une licence d'histoire et...
Lire la bio

Félix Gouin

Félix Gouin, Président du gouvernement provisoire Je cherche une photo (domaine public) contactez moi. Merci Né en 1884 gouverne du 23 janvier 1946 au 12 juin 1946 Mort en 1977 Félix Gouin est Né à Peypin (Bouches-du-Rhône le 4 octobre 1884, il est fils d'instituteur,...
Lire la bio

Charles de Gaulle

Charles de Gaulle ou Général de Gaulle Chef des français libre Chef du gouvernement Provisoire Président de la république Né en 1890 Gouverne de 1940 à 1946 et de 1958 à 1969 Mort en 1970 Charles André Joseph Marie de Gaulle né le 22 novembre 1890 à Lille, de Henri de...
Lire la bio

Léon Blum, Président du gouvernement provisoire


Né en 1872 gouverne du 12 déc 1946 au 16 janv 1947 Mort en 1950

Léon Blum est né le 9 avril 1872 à Paris, il est issu d’une famille de commerçants.
Il fit ses études au Lycée Henri IV.

1890 : Léon Blum entre à l’École normale supérieure.
1891 : Il est licencié en lettres.
1892 : Il collabore à la Revue blanche.
1894 : Il est licencié en droit.
1895 : il est nommé Auditeur au Conseil d’État en décembre 1895.
1895 : Il prend parti pour Alfred Dreyfus.
1897 : Première rencontre avec jean Jaurès.
1899 : Il adhère au Parti socialiste (SFIO).
31 juillet 1914 : Assassinat de Jean Jaurès.
1914 : Il est nommé chef de cabinet de Marcel Sembat, ministre des Travaux publics.
1906/1914 : Il publie « En lisant : réflexions critiques », « au théâtre », « du mariage » et une biographie de Stendhal.
1919 : Il est élu député de la Seine, il sera secrétaire, puis président du groupe parlementaire socialiste à l’assemblée.
1920 : Congrès de Tours, la majorité des adhérents socialiste sont pour l’adhésion à L’internationale communiste, Léon Blum ainsi que quelques autres s’y opposent, la scission est inévitable, le Parti communiste est crée et est majoritaire, la SFIO se retrouvant minoritaire.
1924 : Victoire du Cartel des gauches. Léon Blum soutient Édouard Herriot radical de gauche et nouveau président du conseil.
1929 : Il est élu député de Narbonne en 1929, réélu en 1932 et 1936.
1934 : Création du Front Populaire alliances des différents partis de gauche socialiste et du parti communiste.
3 mai 1936 : Victoire du Front Populaire aux élections législatives.
5 juin 1936 : Léon Blum nommé président du conseil forme son gouvernement, les communistes n’en font pas parti, mais ils le soutiennent, pour la première fois des femmes sont ministres, elles sont 3.
6 juin 1936 : Léon Blum présente son gouvernement à l’assemblée, l’extrême droite se déchaîne notamment Xavier Vallat, député de Droite, proche de l’Action française qui l’apostrophe en ces termes « Votre arrivée au pouvoir marque incontestablement une date historique. Pour la première fois, ce vieux pays gallo-romain va être gouverné par un juif. J’ose dire à haute voix ce que le pays pense en son for intérieur ; il est préférable de mettre à la tête de ce pays un homme dont les origines appartiennent à son sol… qu’un subtil talmudiste. » , on sent en France l’influence de l’Allemagne Faciste qui va mener la France au Pétainisme.
7 juin 1936 : Signature des accords de Matignon :
Hausse des salaires de plus de 10%.
Institutions des congés payés (2 semaines).
La semaine de travail passe de 48 à 40h.
Un sous-secrétariat d’État aux Sports et aux loisirs est créé, il fut tourné en dérision par la droite qui le qualifiait de « ministère de la paresse », Le radical Édouard Daladier qui le remplaça en 1938 dira qu’il faut  » remettre la France au travail  » singulier écho, car la même phrase sera prononcée par M. Raffarin en 2003 à Québec suite à la reforme du temps de travail par les socialistes !.
1936 : Des journaux d’extrême droite lance une campagne de presse contre Roger Salengro ministre de l’Intérieur du front populaire en inventant une condamnation pour désertion en 1916, Bien que reconnu non coupable, Roger Salengro se suicidera.
1936 : Léon Blum décide de ne pas intervenir dans la guerre civile espagnole.
21 juin 1937 : Léon Blum démissionne, il sera rappelé en mars 1938, mais n’arrivera pas à former un gouvernement.
juin 1940 : Léon Blum fait partie des 80 membres de l’assemblée qui vote contre les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.
15 septembre 1940 : Léon Blum est arrêté par la police de Vichy sur ordre du Maréchal Pétain et sera transféré devant la Cour de Justice de Riom en qualité de « responsable de la défaite « , le procès se passe mal pour l’accusation, Léon Blum assure sa défense avec brio, 7 avril 1942 le procès est suspendu et il sera condamné à la prison à vie, d’abord incarcéré à la prison de Bourrasol, il sera livré par Pierre Laval en 1943 aux Allemands qui le déporteront à Buchenwald, il en sortira en 1945 à la libération du camp par les Américains.
1944/1945 : Pendant sa déportation il écrit un ouvrage qui sera publié à la libération « à l’échelle humaine ».
1945 : Il reprend sa collaboration avec le journal « Le Populaire » pour lequel il écrit des articles.
1945 : Il revient au pouvoir pour un mois comme président du gouvernement provisoire, il laisse sa place à Vincent Auriol premier président de la quatrième république.
1946/1950 : Il se retire à Jouy-en-Josas près de Versailles ou il décède le 30 mars 1950.

 

® Léon Blum (1872-1950) au congrès socialiste de 1927. Négatif sur verre, épreuve retouchée et recadrée. Agence de presse Meurisse, BNF

Médias

Léon Blum président du gouvernement provisoire 1946

Léon Blum reçu à la maison blanche 1946

«La politique est plus dangereuse que la guerre...
A la guerre vous ne pouvez mourir qu'une seule fois.
En politique, plusieurs fois.»

Winston Churchill

30/05/2017 Le nouveau site est en ligne
Il aura fallu 5 ans d’attente, mais le voila, après 13 ans l'ancien graphisme avait vécu, j'attends vos retours et commentaires, via notre page contact ou sur notre page facebook.
30/05/2016 Participez et aidez nous
 
Le site vous est utile pour votre passion, les cours, les devoirs...
Maintenir un site comme rois et présidents demande du temps, de la recherche et bien sûr un coût.
Nous avons besoin de vous pour 2 choses importantes, la participation à l'écriture et à la relecture des articles, en effet la plupart des textes présents ont 13 ans et ne sont pas exempts de fautes, coquilles et quelquefois d'erreurs car en 13 ans des découvertes historiques ont changés certains faits.
Pour devenir rédacteur les informations sont  ici : En savoir plus
Nous avons aussi besoin de moyens financiers et pour cela nous avons choisi une présence publicitaire très discrète, nous lançons donc un appel aux dons pour nous aider à développer le site et ses contenus médias.

Pin It on Pinterest

Share This